citoyen
Messages : 82
Enregistré le : mar. 21 août 2018 19:02

Syndic bénévole défaillant - immeuble insalubre

mer. 27 nov. 2019 23:00

Bonjour

Je vous remercie pour le temps que vous nous accordez afin d’étudier nos dossiers. Je me suis permise de vous écrire afin de vous résumer de manière synthétique les déboires que je rencontre depuis l’acquisition de ma résidence principale en mai 2019.

1. Une acquisition compliquée L’acquisition de cet appartement a été réalisée dans des conditions très difficiles.

· Le syndic a mis beaucoup de temps à fournir les documents officiels la vente a pris du retard. Certains des documents qu’il a communiqués étaient falsifiés (il a fourni 2 fois le même document en réalisant des modifications sur ces documents oubliant qu’il avait déjà fourni une version différente du même document).

· La mairie a fait une préemption en raison du prix de vente du bien 2700€ le mètre carré, après visite de ce bien ils ont réalisé qu’il y avait des travaux à faire donc le prix moins élevé etait justifié. Le clerc de notaire a dissimulé pas mal d’informations lors de la vente, d’ailleurs lors de la signature je suis partie avec les clefs de l’appartement mais sans l’acte de vente car le notaire avait oublié de demander un document à temps. Celui-ci a depuis quitté l’étude.

· Aucun document officiel et précis fournit par le vendeur et syndic sur les lots ce qui m’a valu une méconnaissance des lots acquis je croyais avoir la jouissance exclusive d’une terrasse je n’en possède qu’un bout.

2. Des déconvenues lors de l'emménagement liés à des dissimulations de la part du vendeur

J’ai acheté un bien construit en 1934 et mal entretenu, je savais donc que j’avais des travaux de réhabilitation à réaliser.
Cependant pour l’intérieur du bien le vendeur m'a assuré que le bien était en bon état c’était juste du rafraîchissement à faire et des travaux esthétiques, et pour l’extérieur, le syndic m'a informé que le ravalement avait été payé et serait réalisé dans l’année civile.
Ce qui m’a poussé à commencer à réfléchir au dol vient du fait qu’en plus des éléments apparents il y a selon moi des éléments qui relèvent du vice caché. Le propriétaire m’avait indiqué que l’appartement en l’état était salubre et viable qu’il y aurait des travaux de rafraîchissement à faire, j’ai lu les diagnostiques je n’y ai rien vu d’alarmant.

· L’appartement comporte 2 salles de bains qui étaient censées être en bon État et utilisable. La réalité est qu’une salle de bain est condamnée car elle génère des inondations dans tout l’appartement à chaque utilisation. Et l’autre salle de bain génère aussi des inondations presque quotidiennes mais cela de manière aléatoires.

· Le diagnostic concernant l’électricité utilisé lors de la vente indique : « L’installation intérieure d'électricité́ ne comporte aucune anomalie, mais fait l’objet de constatations diverses ». Pour moi cela veut dire qu’il y a des constatations à faire mais que l'électricité est conforme. En réalité, l’électricité n’est pas aux normes. Un électricien est passé chez moi par hasard et après de nombreux échanges, il a fait des tests chez moi, et son constat est sans appel il faut refaire toute l’électricité de l’appartement.

· Le ballon d’eau chaude a explosé le 22/11/2019. Me conduisant à le changer or le vendeur m’avait indiqué qu’il datait de 2017 donc que j'étais tranquille pour au moins 2 ans encore. Avant son explosion il avait déjà créé une inondation dans le salon en octobre 2017, un plombier était venu faire une réparation et m’avait alerté de la dangerosité du système de plomberie de tout l’appartement. En réalité, le système de plomberie est totalement non conforme il faut tout refaire.

· L’appartement comportait de nombreux troues, certains étaient masqués grossièrement et naïvement je n’y ai pas prêté attention, cependant c’est après que j’ai compris que ces trous étaient en réalité un appel aux rats. J’entendais des le début de l'emménagement de nombreux grattements dans les murs je ne comprenais pas ce que ça voulait dire (je pensais que c’était les voisins et leurs animaux de compagnie), c’est lorsque que j’ai vu des familles de rats entières coloniser ma cuisine, que j’ai compris qu’ils grattaient pour atteindre les pièces ou ils pouvaient se nourrir j’aurais aimé que le vendeur m’en parle, car le coût d’une dératisation pour 60 mètres carré frôle les 400€ or c’est l’immeuble dans sa totalité qui est infesté même si je fais quelque chose à mon niveau le problème ne cessera de se présenter à nouveau.

3. Des désillusions face à la réalité de la gestion de la copropriété

L’immeuble est géré par un syndic bénévole qui à mes yeux ne me semble pas très responsable. Lors de la vente il avait déjà mis beaucoup de temps à fournir les documents mais je le croyais sincèrement quand il m’indiquait que les engagements qu’il avait pris allaient être tenus.

· Les copropriétaires lui ont donné en 2016, 30 000 € pour payer le ravalement de l’immeuble. Depuis 2016, il n’a plus jamais fait d’assemblée générale, il utilise cet argent pour payer les différentes factures liées à l’immeuble.

· Il fournit aucune information sur la gestion des comptes et de l’argent.

· L’immeuble s’abîme et selon moi dans peu de temps il va s’effondrer sûrement sur moi d’ailleurs vu que je suis au rez de chausser.

· Les appartements sont régulièrement inondés en raison de l'État de l’immeuble. Et le syndic ne fait rien.

· J’ai des inondations chez moi, je pense à une canalisation qui a explosée, mon assurance me demande de voir avec mon syndic qui bien sûr ne répond pas.

Bref pour conclure, je rencontre de nombreuses difficultés et je ne sais pas vraiment par quel bout prendre tout cela. Qu’est ce qui est de ma responsabilité (naïveté, imprudence) lors de cet achat et de la vérification des pièces. Pourtant j’ai tout lu et relu. Qu’est-ce qui relève de la faute du vendeur qui connaissait les défauts de son bien et qui savait aussi que le syndic était un escroc j’aurais aimé qu’il me le dise mais après tout c’était peut-être à moi d’être vigilante. À quel point est engagé la responsabilité du syndic face aux problématiques de l’immeuble, que risque t-il s’il persiste avec ce comportement ? Suis je légitime si j’intente une action contre lui ?

Si vous avez lu jusqu’ici je vous en remercie, et vous remercie d’avance de votre aide.

Retourner vers « Syndic »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité